• La congestion
  • Le transport public

Pourquoi mieux partager l’espace public, aujourd’hui encore largement occupé par la voiture ?

Pourquoi mieux partager l’espace public, aujourd’hui encore largement occupé par la voiture ?

600 400 Guillaume Armandi
Développement territorial

En Région bruxelloise, l’espace public est aujourd’hui encore très largement dédié au trafic routier. C’est le résultat de la priorité donnée pendant la deuxième moitié du 20e siècle au trafic routier, à l’époque symbole de modernité et gage de progrès. Pourtant, dès la création de la Région bruxelloise en 1989, la  perception de l’espace public a changé : il ne s’agissait plus seulement d’optimiser les déplacements, mais aussi de prendre en compte la qualité de séjour dans la ville. Mais en matière d’espaces publics, les changements prennent du temps à se concrétiser. Les nombreux réaménagements récents témoignent cependant de cette transition en faveur d’un espace public à taille humaine, transition à accompagner pour améliorer la qualité de vie en ville (1).

(1) Cette fiche de diagnostic est à compléter avec la fiche Good Move consacrée à la marche et à la politique piétonne « A Bruxelles, l’espace public se prête-t-il bien à la marche et à la convivialité ? » et au Cahier n°5 de l’Observatoire de la mobilité : « Le partage de l’espace public dans la Région de Bruxelles-Capitale », 2016 d’Itinéraires cyclables régionaux en 1995) et, plus récemment, pour les piétons et personnes à mobilité réduite (Plan Piéton 2012).

Pour en savoir plus, consultez le diagnostic des experts ici :

1 Likes
Je like
0 Contributions
Je contribue

Je contribue

[cf7-form cf7key="diagnostic-fr"]
0 Évaluations
J'évalue

J'évalue

NAN%
Tout à fait d'accord
NAN%
Pas d'accord
0 Partages
Je partage

Je partage

Nous contacter


Pour participer à l’enquête publique, c’est par ici !


Pour participer à l’enquête publique, c’est par ici !